Pour des raisons techniques et de sécurité, la Maison du Frac, à Piton Saint-Leu, est fermée. Les expositions se déroulent hors les murs. Merci de votre attention.

la programmation

Plus d'images Image 3 Image 4 Image 5

home body

hors les murs

Lieu

FRAC mobile, Parvis du théâtre Vladimir Canter, Campus du Moufia

du 16 mars au 15 mai 2022

Horaires

du lundi au vendredi de 11h30 à 15h
les soirs de spectacle, de 18h à 20h
sur réservation pour groupes et scolaires : public@fracreunion.fr
entrée libre et gratuite

Vernissage

mercredi 23 mars, 18h00

Documents à télécharger

livret pédagogique home body (1.5MB)

home body

Exposition collective

———

Avec

Farah Al Qasimi

Rina Banerjee

Gwladys Gambie

Alberto Giacometti

Sunil Gupta

Stéphanie Hoareau

Sanjeeyann Paléatchy

Shine Shivan

———-

nul ne devrait se soucier / de ce que nous faisons de notre corps / et encore moins ceux qui ne se sont / jamais mis une seule fois à notre place *[1]

Les artistes présent.e·s dans cette exposition interrogent la place du corps, — celle que chacun de nous lui accorde dans son intimité, en famille, dans le groupe, dans l’espace — comme celle que la société accepte de lui concéder. Ici, le corps est espace refuge. Là, il dessine la cartographie d’une vie, d’un héritage, d’une ou de plusieurs identités. Ici, les corps sont rejetés par l’Autre parce que féminins, racisés, immigrés, fragilisés… Ailleurs, ils s’affirment, visibles, connectés à l’esprit, libres.


i dive into the well of my body / and end up in another world / everything i need /already exists in me / there’s no need / to look anywhere else[2]

Les artistes attestent de la nécessité d’être en harmonie avec son corps, en paix, et de n’aller chercher nulle part ailleurs qu’en soi les forces fondamentales de l’existence.

La quête d’un « soi » — par l’affirmation, la prise de liberté et la réalisation — est sans égale depuis le début du 21e siècle dans une société qui tente de s’affranchir des idées reçues, des blâmes, des oppressions et des rejets. La recherche d’une connexion entre ce que nous pensons, ce que nous sommes et ce que notre corps affiche, ce que notre corps ressent et ce que nous vivons, se traduit dans cette exposition par des œuvres puissantes qui allèguent de ce désir d’affirmer une présence, de consolider un chemin, de témoigner d’une liberté.

Réunir des œuvres de la Collection du FRAC RÉUNION autour du thème du corps — corps-maison, corps-foyer, corps-refuge, corps-racine, corps-paysage, corps-pensé… — s’inscrit dans une volonté soutenue de toujours amplifier une démarche d’ouverture au monde et à l’autre, de s’enrichir des différences et de témoigner d’un patrimoine artistique, sociétal et culturel universel à défendre.

Béatrice Binoche

———

[1] Extrait de home body, rupi kaur, 2020. Éditions NiL, Paris, 2021. Traduit de l’anglais (Canada) par Sabine Rolland.

[2] je plonge dans le puits de mon corps / pour me retrouver dans un autre monde / tout ce dont j’ai besoin / existe déjà en moi / nul besoin / de regarder ailleurs. Ibid.

newsletter

Restez informés,
abonnez-vous à notre newsletter

Fonds Régional d'Art Contemporain de La Réunion
6, allée des Flamboyants Stella 97424 Piton Saint-Leu
T. +262 (0)2 62 21 80 29 contact@fracreunion.fr
mentions légalesdonnées personnelles

Ministère de la Culture Région Réunion

Le FRAC RÉUNION est financé par l’État et la Région Réunion

scotta